S’il y a une chose sur laquelle on me complimente sans arrêt : c’est bien mes cheveux ! Quasiment à chaque sortie, à chaque rencontres avec une nouvelle personne, on me glisse des gentilles remarques sur ma tignasse et on me demande vraiment très souvent ce que je fais pour qu’ils soient “si beaux”

Avant de commencer, je préfère vous préciser que je ne suis pas une pro du cheveux (je suis même plutôt une quiche, notamment pour tout ce qui touche à la coiffure 😅). Tout ce qui suit est issu de ma propre expérience, ainsi que des conseils que j’ai pu recevoir de la part de coiffeurs et coiffeuses. 🙂

Mon meilleur conseil : ne rien faire !

Si je devais résumer cet article en trois mots, ce serait “ne faites rien“. Laissez-donc votre tignasse en paix, et elle vous remerciera !

C’est ce que j’applique au quotidien : en faire le minimum possible pour mes cheveux et ils me le rendent très bien ! Je sais, c’est vague mais pas d’inquiétude, je détaille tout ça dans la suite de l’article ! 🙂

Pour commencer, ces deux idées reçues sont à bannir !

Avant de vous donner mes conseils, je me dois de dégommer deux fausses idées sur les cheveux. Posons déjà la base : vos cheveux sont de la matière morte.

Acceptez donc que les “soins réparateurs” ne servent à rien

Contrairement à tout ce que les soins capillaires du marché vous promettent, il faut accepter que nos cheveux ne peuvent pas être “réparés”. C’est un mensonge. Une fois que vos cheveux sont abîmés, c’est la fin. Vous n’avez plus qu’à les couper.

Pendant longtemps, j’ai cherché tel le saint graal les soins capillaires qui pourraient revigorer mes cheveux secs : rien n’a jamais fonctionné. Pourtant j’ai testé des centaines et des centaines de produits différents : Lush, Kérastase, Aussie, des soins à la kératine (qui au passage, ne sont pas véganes), des marques de salon de coiffure, des soins chez le coiffeur et j’en passe… Aucun effet. Tout simplement parce qu’aucun produit ne peut réparer quelque chose qui est déjà mort !

Les produits “bio” et “cleans” ne sont pas “inefficaces”

J’entends assez régulièrement que les produits cleans (sans parabens, sans silicone etc) ont certes l’avantage d’être plus respectueux de l’environnement et de notre santé, mais que le résultat sur les cheveux n’est vraiment pas joli. C’est faux.

Les produits “classiques” de supermarché vous donnent simplement l’illusion que vos cheveux sont beaux. Je pense notamment aux silicones (très présents dans les soins capillaires) qui “enrobent” la fibre du cheveux et lui donnent cet aspect lisse et brillant. Malheureusement, tout cela n’est qu’une illusion : sous les silicones qui étouffent la fibre, vos cheveux sont toujours autant abimées.

Au contraire, lorsque vous utilisez des produits capillaires sans toutes ces substances, c’est là que vous mesurerez le réel état de vos cheveux. C’est en quelques sorte leur vrai visage : et malheureusement, c’est impossible à réparer.

La solution pour de beaux cheveux est donc de prendre soin d’eux en amont, AVANT qu’ils ne soient abimés !


1. Commencez par couper les parties trop abîmées

Oui ça fait mal à entendre, mais c’est malheureusement la première chose à faire. Si vous ne le faites pas, les fourches continueront de remonter et iront casser des fibres capillaires alors encore saines (et ce serait dommage).

Prenez donc ce bon réflexe de toujours couper vos cheveux lorsque des fourches apparaissent. Ainsi, vous repartirez sur une base saine pour appliquer les conseils suivants.

2. Choisissez les produits les plus “cleans” possibles

Dans la mesure du possible, concentrez-vous sur des produits sains, sans substances occlusives (comme les silicones) ou agressives (comme les sulfates par exemple).

Actuellement, je n’ai pas de marques particulières à vous conseiller, car je m’évertue à finir mes anciens produits avant d’en acheter d’autres (et en lisant mon conseil suivant, vous comprendrez pourquoi c’est si long !). Cependant, on m’a vivement conseillé la marque Lamazuna, vers laquelle je me tournerai à l’avenir.

Concrètement, ça signifie qu’il faut oublier TOUS les produits de supermarché. Oui, même les marques comme Timotei, Le petit marseillais, Yves Rocher, Lush et compagnie, qui sont les rois du greenwashing (utiliser une marketing “vert” et “écolo” pour vendre des produits aux compositions dégueulasses).

3. Espacez au maximum les shampooings

Qu’il soit cleans ou pleins de sulfates, le shampooing n’est de toute façon pas le meilleur ami des beaux cheveux. Afin de les agresser le moins possible, il vous faudra aussi les laver le moins possible. Je connais même plusieurs personnes qui ne les lavent plus du tout, et qui s’en portent très bien (et qui ont aussi des cheveux sublimes, comme par hasard !)

Un peu comme notre vagin ou notre nez, le cheveu possède un cycle d’auto-nettoyage avec lequel il ne vaut mieux pas interférer. Alors oui, ce sera difficile au début, mais gardez à l’esprit que si vos cheveux graissent, c’est seulement en réactions à toutes les agressions que vous leur faites subir. Moins vous les laverez, moins ils graisseront. Ce processus sera long et fastidieux, mais les résultats en valent la chandelle !

Je n’en suis pas encore au “no-poo” (ne plus du tout se laver les cheveux avec un shampooing), mais je ne fais jamais plus d’un shampooing par mois, et les résultats sont hallucinants !

4. Faites vos soins AVANT le shampooing, et non l’inverse

Que vous choisissiez de réduire la fréquence de vos shampooings ou non, faites toujours vos soins AVANT le lavage (et non après, comme la coutume l’enseigne). En général, lorsqu’ils sont appliqués après le shampooing, les soins laissent toujours des résidus dans les cheveux qui auront pour effet d’étouffer la fibre. Même avec un bon rinçage, il est possible qu’il en reste. Appliquez-les plutôt avant le shampooing pour éviter ça.

5. Pas de chaleur, de teintures, de produits coiffants etc…

Là aussi, le but est de minimiser au maximum les agressions que subissent vos cheveux : la chaleur étant leur pire ennemie. N’utilisez jamais de sèche cheveux, préférez laisser sécher votre crinière à l’air libre. On évitera aussi au maximum les fers à lisser (ou pire, les brosses lissantes) et tout autre appareil utilisant la chaleur pour coiffer vos cheveux.

Evitez également de les teindre, de les décolorer ou d’utiliser au quotidien des produits comme la laque, les cires ou les gels coiffants. Les choix de coiffures seront certes moins larges, mais il existe pleins de méthodes pour mettre en forme vos cheveux ou les colorer sans pour autant les détériorer (le henné, les bigoudis, les tresses pendant la nuit pour donner un effet wavy sans chaleur etc…)

De toute façon, si vos cheveux sont en bonne santé et beaux au naturel, vous n’aurez même pas besoin de passer du temps à vous coiffer (perso je ne fais jamais rien et tout le monde dans mon entourage a pourtant l’air de jalouser mes “secrets capillaires”) !

Edit : un coiffeur m’a recommandé sur Twitter de ne jamais laisser les cheveux sécher à l’air libre, car l’eau fait également des dégâts aux cheveux. Il recommande un séchage au sèche-cheveux avec une chaleur très douce. Cela serait préférable qu’au séchage à l’air libre.

6. Ne dormez jamais les cheveux lâchés

Votre oreiller est également un ennemi ! Les frottements entre vos cheveux et la taie sont vraiment très mauvais pour eux.

Afin de minimiser cela, je vous conseille de faire deux tresses de chaque côté le soir avant de vous coucher, cela les protègera. C’est aussi mon meilleur conseil coiffure. Le matin, vous n’aurez qu’à dénouer les tresses pour avoir un bel effet wavy sans effort (c’est ce que je fais tous les jours).

Je vous conseille également de vous procurez des taies d’oreiller en satin, matière beaucoup plus douce pour les cheveux que le traditionnel coton.


C’est tout pour cette première édition ! J’espère que les conseils donnés vous aideront, même si j’ai bien conscience que certains seront difficiles à appliquer : notamment espacer les shampoings. Quand bien même, je vous encourage vraiment à tenir bon, car les résultats en valent vraiment la peine.